Partager cette aventure
FacebookTwitterEmail

Ascension du Mont Blanc

Par la voie italienne et le refuge de Gonella

Temps de lecture : 3 minutes

Point culminant de la chaîne des Alpes, le Mont Blanc est aussi le plus haut sommet d’Europe occidentale. Nombreuses fois observé, je ne l’avais jamais grimpé. En juillet 2020, mon ami Cédric Gras, écrivain voyageur et alpiniste, m’a proposé de l’accompagner pour quelques courses en montagne.

En guise d’acclimation, nous avons d’abord fait l’ascension des Dômes de Miage. Puis c’est par la voie italienne que nous avons décidé de faire l’ascension du Mont Blanc. Moins fréquentée, plus sauvage et plus longue que la voie classique, elle a tenu ses promesses.

Les Dômes de Miage
Ascension du Mont Blanc par la voie italienne et le refuge de Gonella

L’ascension du Mont Blanc n’est pas technique en soit. En revanche, elle demande une bonne connaissance de la montagne ainsi que des techniques d’encordement et de marche sur glacier. L’acclimation est primordiale pour réussir le sommet. De nombreux guides encadrent des groupes tous les étés sur la montagne.

Un grand merci à mes partenaires Petzl (crampons, corde, casque, piolet…), Lowa (chaussures d’alpinisme), Osprey (sac à dos d’alpinisme), TSL Outdoor (bâtons de marche) et Canada Goose (veste en duvet) pour leur soutien.

Et merci Cédric de m’avoir emmené au sommet !

Partager cette aventure
FacebookTwitterEmail